Accueil > RENCONTRE MATURE >

Comprendre les fantasmes d’un mari cocu en quelques idées

Les infidélités de son épouse laissent rarement un mari cocu indifférent, encore moins heureux. Généralement, ça tourne au drame pour les couples au bord de l’implosion. Il y a tout de même de ces conjoints qui prennent du plaisir à se savoir trompés par leurs conjointes. De plaisir en fantasmes, renvoyer leurs partenaires dans la couche d’un autre est tout ce qu’il y a de plus normal pour eux. Quelles sont les raisons d’un tel fantasme ?

Le plaisir de se savoir mari cocu

Les maris cocus n’ignorent pas les aventures de leurs épouses. Ce sont eux qui les poussent plutôt à tricher. Pour eux, les aventures extra-conjugales ont un goût exquis. Ils aiment se faire tromper et ils apprécient que leurs femmes se fassent réduire la chatte en bouillie par des inconnus virils et déchaînés. Alors qu’elles se lâchent sous les caresses ou les coups de hanche de leurs amants, eux, ils observent et manifestent ouvertement leurs satisfactions. L’histoire n’est cependant pas les même pour tous les maris cocus.

Alors que certains se plaisent à devenir spectateurs, d’autres préfèrent se faire raconter l’aventure. D’autres également vont au-delà, et se transforment en esclaves sexuels. Ils transforment ainsi l’aventure candauliste simple en pratiques poussées du BDSM. Ce sont des cuckolds, et ils adorent obéir à leurs épouses et à leurs amants. Ce besoin plutôt complexe, participe à leurs épanouissements sexuels et à ceux de leurs couples en général. Plus que l’image du coucou qui va faire ses œufs dans les nids des autres, le mari cocu se sent heureux de voir sa femme désirée par d’autres mâles.

La volonté d’identifier son plaisir à celui de sa hotwife

Les raisons à l’origine du candaulisme ne sont pas toujours claires. En dehors des tendances homosexuelles en latence, des fantasmes de voyeur ou des préférences exhibitionnistes, on peut trouver plusieurs autres raisons. L’une d’entre elles est que les maris cocus éprouvent le besoin de vivre l’intensité du désir et du plaisir de leurs conjointes en les regardant se faire baiser par d’autres. Il s’agit en quelque sorte pour eux de prendre leur propre plaisir à les voir prendre les leurs.

Cela n’a donc pas grand-chose à voir avec les croyances habituelles selon lesquelles le cuckold est impuissant ou que, pour une raison ou une autre, il est incapables d’assurer ses devoirs conjugaux. Les couples candaulistes ont tous leurs raisons de se lancer dans le candaulisme. Ce qu’il faut retenir, c’est que leurs aventures extra-conjugales sont un fantasme commun et que chacun prend son pied à jouer son rôle.


ARTICLES SIMILAIRES